Merlin par la compagnie En Eaux Troubles

 

Merlin c’est douze comédiens, un scénographe, deux créateurs lumière, un compositeur, un ingénieur son, un metteur en scène et deux costumières pour huit heures de spectacle!  Cette pièce écrite par Tankred Dorst raconte les utopies de l’Homme à travers la légende de la table ronde. Les siècles ni feront rien, l’Homme est ainsi, il se cherche, se trouve, se perd, vie et meurt. Merlin, fils du diable et omniscient, tire les ficelles de la cour du roi Arthur. Il provoque le destin de ses chevaliers et ainsi fait apparaître les natures de l’humanité.

Cette aventure, je la dois à Zoé Lenglare avec qui j’ai fais mon DMA à Lyon. Sorties de la même promotion, on avait envie de travailler ensemble.  Zoé avait réalisé les costumes du premier cycle lors de la résidence d’été de 2015 et m’avait appelé pour des dates d’habillage. J’ai tout de suite adhéré au projet et à la compagnie. L’été suivant, j’intègre l’équipe pour la création du cycle deux, toujours en résidence, hébergé par le théâtre du Soleil. Pour cette co-création, on travaille vraiment dans l’échange dans notre binôme mais aussi avec Paul Balagué, le metteur en scène et avec les comédiens. La construction des personnages se fait à partir des conversations et des références iconographiques de chacun, ce qui nous permet de définir nos silhouettes et de choisir nos méthodes de travail.

La saga MERLIN évolue d’un univers du passé ludique à un univers contemporain acéré. Les costumes sont dans le CYCLE I un jeu de couleurs et de formes pour créer un Moyen Âge fantasmé à partir d’univers hétéroclites qui expriment la diversité des hommes rassemblés à la Table Ronde.
Nous utilisons des figures modernes et des pièces contemporaines pour les détourner et les renvoyer à des figures de chevaliers. Ainsi l’univers de l’aviation, de la cavalerie, du majordome, du chanteur de rock, du sportif sont utilisés dans des relectures guerrières, en détournant toujours un élément moderne.
Dans le CYCLEII, les personnages rencontrent notre monde moderne. Pouvant surgir du public, ils ont le même code vestimentaire: costumes, tee-shirt, vestes en tissu ou en cuir. Nous sortons d’un univers du passé coloré, ludique pour terminer aujourd’hui, dans un dépouillement strict. Seul Merlin conserve sa magie et cela se traduit par des costumes fantastiques comme pour son manteau de roi pécheur mi cape mi rocher enneigé, ou pour sa mère maquerelle à la vulve lumineuse.

MERLIN est une œuvre riche en matières et en couleurs. Les costumes sont foisonnant et parcourent les siècles. La co-création de ce projet est un des projets qui m’a le plus épanouie. Je suis fière aujourd’hui de faire partie de la compagnie En eaux troubles et je pense que notre aventure ne fait que commencer.

 

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Bablofil dit :

    Thanks, great article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *